Mis à jour le 15 janvier 2021

Meillart, ou le pari d’un artisanat meilleur

Par High Level Communication
Partager sur

Nouvelle plateforme du beau et de l’intemporel, Meillart fait le pari du haut-de-gamme, de l’artisanat d’art et des savoir-faire uniques.

C’est à Paris que Marie d’Hoffschmidt et Alfred de Franssu ont décidé de lancer Meillart en septembre dernier. Le frère et la sœur mûrissaient cette idée depuis un moment déjà. Leur pari est audacieux. Dans un monde gouverné par les prix toujours plus cassés, l’immédiateté, la fabrication à la chaîne, ils décident de créer Meillart : une plateforme d’e-commerce dédiée à la vente en ligne d’articles de décoration d’intérieur hauts-de-gamme et mettant en lumière les « artisans du beau » à travers le monde. « C’est surtout de notre mère que nous vient cette appétence pour les belles choses, et notre volonté est de créer une vitrine du beau et du savoir-faire » explique Marie d’Hoffschmidt.

 Des pièces d’exception

Très concrètement Meillart est le site internet où les afficionados d’articles de décoration raffinés et issus d’un artisanat de talent trouveront les pièces d’exception qui viendront enchanter leur intérieur. Mais il serait erroné de croire que Meillart est un simple site de vente en ligne. C’est aussi la promesse d’une rencontre avec des artisans et leurs univers très variés.

« Nous mettons beaucoup de temps et de soin à sélectionner nos artisans ». Marie et Alfred partent à la rencontre de chacun d’entre eux. « S’il nous faut aller jusqu’au Japon, précise Marie d’Hoffschmidt, pour trouver l’artisan qui fabrique les plus belles porcelaines, nous le ferons sans hésiter ». Mais ils souhaitent aussi les faire découvrir à leurs visiteurs au travers de vidéos, de biographies et d’explications des pièces proposées à la vente.

D’Alain Saint-Joanis et ses couverts d’exception, à la prestigieuse cristallerie autrichienne Lobmeyr, en passant par les délicates porcelaines de Marie Daâge, la liste est longue des objets délicats que l’on trouve chez Meillart.

Une nouvelle manière de consommer

Leur objectif est donc clair : redonner de la visibilité à un secteur de niche, très délaissé ces dernières décennies et qui représente pourtant un marché énorme estimé à plus de 34 milliards d’euros. Meillart se veut un nouveau canal de distribution tout en protégeant et en mettant en lumière les savoir-faire du monde entier. « Nous souhaitons nous inscrire dans une nouvelle manière de consommer : moins, mais mieux. »

Faire simple, mais efficace

Leur modèle économique est très simple : une plateforme de vente en ligne, et une rémunération basée sur le système de la commission. « Il nous a tout de suite semblé qu’il n’était pas nécessaire de faire compliqué pour faire bien » raconte Marie. La plateforme propose à ce jour les articles d’une quinzaine d’artisans situés dans sept pays différents. Les deux jeunes entrepreneurs franco-belges ont pour objectif d’augmenter le nombre de marques à un rythme soutenu, et de lancer prochainement leur marque aux Etats-Unis et en Asie.

Marie a travaillé chez Sotheby’s et dans une start-up spécialisée dans la vente en ligne d’articles de brocante. Alfred, quant à lui, vient du monde de la tech et du business développement. C’est tout naturellement qu’ils se sont aperçu que leurs compétences se complètent à merveille. « Travailler en famille nous plaît beaucoup. Nous nous entendons bien, nous nous connaissons parfaitement et savons quels sont nos forces et faiblesses respectives. C’est très efficace ».

Marie et Alfred ont ce côté délicieusement rafraichissant des jeunes gens qui, loin des préoccupations de leur génération, ont décidé de se lancer pour perpétuer l’intemporel. Un retour au beau et à l’excellence qui a décidément de l’avenir !

www.meillart.com

Article écrit par Doriane de Lestrange pour l’Eventail.