Mis à jour le 5 mars 2021

Sotheby’s disperse la collection de Lady Mountbatten

Par Shana Devleschoudere
Partager sur

FILLE AÎNÉE DE LORD LOUIS MOUNTBATTEN (1900-1979) ET D’EDWINA ASHLEY (1900-1960), DERNIER VICE-ROI ET DERNIÈRE VICE-REINE D’INDE, LADY PATRICIA NAQUIT LE 24 FÉVRIER 1924.

Éduquée à Malte puis en Grande-Bretagne, elle est ensuite envoyée à New York où elle loge chez les Vanderbilt. Elle en revient en 1943, à 19 ans, et s’engage dans les effectifs féminins de la Navy où elle rencontre son futur mari John Knatchbull, 7e baron Brabourne, avec comme demoiselle d’honneur sa sœur, Lady Pamela, la future reine Elisabeth II, la princesse Margaret et la princesse Alexandra de Kent.

Très proche de la famille royale, elle sera choisie comme marraine du prince Charles. Patricia et John seront les parents de deux filles et de six garçons, dont un fils, Anthony, mort-né en 1952, et un autre, Nicholas, qui mourra en 1979 avec son grand-père, un ami et Lady Brabourne, sa grand-mère, lors de l’attentat perpétré par l’IRA en mer d’Irlande. Lady Patricia sera gravement blessée mais survivra, se consacrant à des œuvres de charité et soutenant le processus de paix en Irlande du Nord.

Son époux qui fut un célèbre producteur de film, notamment de Meurtre sur le Nil et le Meurtre de l’Orient-Express, adaptés de romans d’Agatha Christie, meurt en 2005 et elle décide de conserver Newhouse où elle s’éteindra le 13 juin 2017. La demeure était située à Mersham, dans le Kent, où les Brabourne sont mentionnés depuis le milieu du XVe siècle et où ils possédaient une vaste résidence décorée au XVIIIe siècle par Robert Adam. Trop grande, elle sera utilisée à d’autres fins à partir de la seconde guerre mondiale.

Afin de finaliser la succession, les six enfants survivants de Lady Patricia ont décidé de se séparer de 350 objets qui, à eux seuls, content l’histoire de leur double ascendance. Du mobilier, des peintures, des sculptures, de l’argenterie, des porcelaines, des objets d’art, des bijoux et des souvenirs historiques vont ponctuer cette vente qui aura lieu chez Sotheby’s, à Londres, le 24 mars.

Parmi les lots phares, citons l’Ordre Impérial de la Couronne d’Inde serti de perles, de turquoises et de diamants qui est réservé aux dames et fut décerné à Lady Doreen Brabourne, fille du 6e marquis de Sligo, et épouse de Michael Knatchbull, gouverneur du Bengale et vice-roi d’Inde ; un bonheur-du-jour marqueté de style Louis XVI, dans le sillage de l’ébéniste français Charles Topino (1742-1803); des pièces de mobilier signée Thomas Chippendale (1718-1779) et réalisée pour Sir Edward Knatchbull et sa résidence de Mersham Le Hatch ; un sac du soir en forme de cochon signé des Frères Lacloche ; une paire d’éléphants en or émaillés envoyée de Jaïpur par Lord Mounbatten à son épouse Edwina pour leur 24e anniversaire de mariage ; un joli pendentif serti d’un diamant jaune provenant du botaniste Joseph Banks qui accompagna James Cook lors de sa première expédition ou un encrier signé Fabergé, cadeau de John à son épouse Patricia pour leurs 20 années de mariage.

Une page se tourne Et Norton Knatchbull, fils aîné de Lady Patricia a relevé le titre de Comte Mountbatten of Burma, comme celui de baron Brabourne. Il vit à Broadlands, hérité de ses grands-parents, Louis et Edwina, et, non contente d’être le filleul du duc d’Edimbourg, il est lui-même le parrain du prince William, duc de Cambridge. Il a épousé Penelope Meredith Eastwood avec qui il a eu trois enfants, Nicholas, Alexandra and Leonora.

Article écrit par Christophe Vachaudez, paru sur Eventail.be. Retrouvez d’autres articles sur le gotha, mais aussi l’actualité de la culture, du marché de l’art, de la gastronomie, de la mode et de la santé, de la déco et du patrimoine, et de l’entrepreneuriat sur www.eventail.be.