Mis à jour le 11 mars 2021

Hors Norme : Célébrer nos entrepreneuses

Par Shana Devleschoudere
Partager sur
Clémence Braun © Laura Lacourt

Clémence Braun © Laura Lacourt

Inspirant, décomplexé, centré sur le partage, la formation et les conseils d’indépendante à indépendante, le nouveau cercle de leadership Hors Norme célèbre l’entreprise au féminin. Au programme d’une semaine spéciale dédiée aux droits des femmes : fuck-up night avec partage d’échecs, séance photo ou encore cours d’œnologie. Démarrage aujourd’hui !

C’est lors d’un séjour d’un an aux Etats-Unis, à New-York, que la bruxelloise Clémence Braun commence à imaginer les contours de ce qui deviendra le cercle féminin Hors Norme. « J’ai eu l’occasion de suivre mon compagnon et de vivre à New-York. J’ai vraiment pris ce temps pour réfléchir et créer mon propre projet. Sur place, j’ai pu faire partie de différents réseaux, des groupes d’expatriés en passant par des books clubs. C’était super intéressant », partage-t-elle.

Clémence Braun, fondatrice de Hors Norme © Laura Lacourt

De retour, elle se lance et construit son cercle pour les entrepreneuses. « Chaque projet, de par la singularité de la femme qui le porte est différent et hors norme, ce qui rend les partages d’expérience tellement riches ». Notamment passée par l’aventure Take Eat Easy à Londres, la presque trentenaire a toujours été attirée par la création d’entreprise et le monde des start-up. « J’ai toujours été fascinée par les récits d’entrepreneurs, encore plus, d’entrepreneuses. J’ai eu envie de partager ces histoires. »

Doper sa créativité ensemble

Lancé il y a un peu plus de six mois, Hors Norme, a déjà conquis une communauté de 75 membres de tout âge et de tout secteur. « Ce qui les réuni, c’est un lien avec l’économie circulaire ou l’écologie, ainsi qu’un intérêt pour le marketing digital ». En général, le jeune réseau propose cinq activités par mois (dont des workshops ciblés, des talks ou des petit-déjeuner). « On échange le plus possible en petits groupes. On brainstorme, on se challenge et on se rebooste mutuellement. Cela casse la routine et donne de l’énergie ».

Jessica Troisfontaine, la fondatrice de Septem (dont nous vous parlions en détails ici) donnera un talk à la tribune de Hors Norme © Hors Norme


Emilie Duchêne
, médiatique fondatrice de la marque de bijoux Thea, Emna Everard, fondatrice de la start-up Kazidomi ou encore Marine André, créatrice de la marque de cosmétiques Bee Nature sont déjà venues partager leurs parcours. « Ce sont toujours des femmes fortes. J’ai envie que nos membres soient valorisées et aient envie de passer à l’action », explique Clémence. La bienveillance, l’audace et l’entraide sont des valeurs fondamentales chez Hors Norme ». Deux formules sont possibles pour rejoindre le mouvement : mensuelle (39,99 euros) ou annuelle (399 euros).

Se faire plaisir et s’instruire

Pour marquer le coup et fêter la Journée internationale du droit des femmes, l’entrepreneuse a concocté un programme à la fois instructif, relaxant et festif. « Pourquoi se limiter à une journée ? Dans un contexte actuel peu réjouissant, on a encore plus besoin d’échanger et de se nourrir des autres ».

Une série de capsule vidéos avec des interviews inspirantes sera également diffusée sur Instagram la deuxième semaine de mars.

www.horsnorme.co

www.instagram.com/horsnorme.co

Article écrit par Florence Thibaut, paru sur Eventail.be. Retrouvez d’autres articles sur l’entrepreneuriat sociétal, mais aussi l’actualité du gotha, de la culture, du marché de l’art, de la gastronomie, de la mode et de la santé, de la déco et du patrimoine sur www.eventail.be.