Mis à jour le 6 mai 2021

Minimalist Landscapes : première exposition solo pour Lou van ‘t Riet

Par Shana Devleschoudere
Partager sur
© Eline Willaert

© Eline Willaert

La jeune artiste bruxelloise, Lou van ‘t Riet nous invite à voyager au cœur de ses Minimalist Landscapes,  sa première exposition en solo dans la Galerie Aliénor Prouvost. Son œuvre propose des triptyques sous forme de sculptures murales, manipulables par les visiteurs. Le regardeur devient acteur de l’exposition, il peut se créer sa propre escapade dans celle que l’artiste nous propose.

« Ainsi, cet esprit libre qu’est Lou van ‘t Riet nous propose une symbiose polychrome entre minimalisme et Art interactif qui nous invite au voyage. Elle nous révèle des œuvres changeantes, remarquables pour leurs équilibres et harmonies et surtout place le collectionneur au cœur de son œuvre. Il devient acteur et on aime… » explique Aliénor Prouvost, la galeriste qui expose, pour la première fois seule, la jeune artiste.

© Eline Willaert

Lou van ‘t Riet (1990) a grandi à Bruxelles où elle étudie le design et l’architecture au CAD (College of Art & Design) avant de partir pour New York pour son MFA à la SVA (School of Visual Arts). Conquise par la ville elle continuera à y vivre jusqu’en 2017, y travaillera à la Chamber Gallery et pour l’artiste pluridisciplinaire Katie Stout. Sa réflexion se tourne vers la relation entretenue entre le public et les œuvres d’art. Lou constate une distance entre le regardeur et l’œuvre, troublant son immersion : ‘Do not touch’. Dans ses créations Lou s’essaye à remédier à cette distanciation. Ainsi, elle crée de nouvelles façons d’interagir et de vivre l’art au croisement entre Art Cinétique, Op Art et Interactif. C’est de cette volonté que sont nés les ‘Triptyques’, des sculptures murales, que le regardeur est cette fois-ci invité à manipuler.

Dynamiques et intrigantes, les sculptures murales reflètent les différents voyages et lieux par lesquels Lou est passée. Les couleurs et matériaux nous invitent à nous remémorer ces paysages d’ailleurs. Par exemple letriptyque Venice est inspiré par les soirées passées dans la ville, présentant deux panneaux aux bleus foncés qui une fois ouverts révèlent un jaune, rouge et orange chatoyant. Ce triptyque, le premier réalisé, à d’ailleurs été exposé au Palazzo Michiel dans le cadre de la Biennale de Venise en 2019.

Sortez du quotidien en venant voir l’exposition de Lou van ‘t Riet. Elle vous fera voyager autrement à travers une escapade partagée dans ses « Minimalist Landscapes ».

Les œuvres Lou van ‘t Riet seront également visibles cet été au Zoute, aux côtés d’Alechinsky, Collignon, De Jaeger, Eerdekens ou Panamerenko lors de l’exposition Made in Belgium III à la MDZ Art Gallery.

© Eline Willaert

Minimalist Landscapes
Lou van ‘t Riet
Jusqu’au 29/05/2021
Galerie Aliénor Prouvost
64, rue Washington
1050 Bruxelles
+32 2 347 18 49
www.alienorprouvost.com 
 
Made in Belgium III
MDZ Art Galerie
Kunstlaan 149
8300 Knokke-Heist
www.mdzgallery.com
 
www.louvantriet.com

Article paru sur Eventail.be. Retrouvez d’autres articles sur l’actualité culturelle, mais aussi sur celle du gotha, du marché de l’art, de la gastronomie, de la mode, de la santé, de la déco et du patrimoine ou du monde de l’entreprise sur www.eventail.be.