Publié le 26 mai 2021

Du spectaculaire à l’audacieux : Milo, Alary et Calonne à la Patinoire Royale-Galerie Valérie Bach

Par Shana Devleschoudere
Partager sur
© Jean Milo

© Jean Milo

Coup de projecteur sur la Patinoire Royale-Galerie Valérie Bach… 3 expositions à découvrir !

Du 19 mai au 17 juillet, “L’évidence du printemps” présente l’œuvre de Jean MILO  

L’œuvre panthéiste de MILO (1906 – 1993) célèbre l’optimisme et l’organique complexité de la nature. L’artiste n’a suivi la mode, mais il a accompagné son siècle, se livrant à différentes expériences, illustrant le fauvisme, le cubisme, l’expressionnisme, l’abstraction lyrique et gestuelle, et “son impressionnisme abstrait ». Milo a vécu avec la modernité en préservant la fraîcheur de l’enfance. Il cherche une intime complicité avec la matière, fuit l’ascétisme du concept et se repaît du contact charnel avec le monde, évitant les automatismes d’une abstraction lyrique faite de répétitions, de réflexes et d’habitudes, au profit d’une expérimentation sans cesse renouvelée. Toute l’œuvre est traversée par la musique, en fond sonore de la gaité conférée aux toiles.

Du 19 mai au 17 juillet, “Le peintre est un dessein” met en lumière les œuvres Gérard ALARY 

 

L’œuvre de Gérard Alary a connu différentes périodes dont l’une des plus marquantes fut de s’emparer des figures africaines ou préhistoriques, à l’instar de James Brown pour les changer en acteurs d’une esthétique expressionniste, vive et tranchante, jusqu’au tournant de son exposition au musée de la Vieille Charité, à Marseille. En 2007, sa recherche se libère sur d’immenses toiles pour saisir une énergie du monde et de la matière venant toujours des « origines », mais se livrant dans notre siècle. 

Du 6 mai au 12 juin, “Musique en Signes radieux” est un focus sur l’artiste Jacques CALONNE 

L’œuvre de Jacques Calonne (1930) est à son image : radieuse. D’une esthétique spontanée, ses dessins sont l’expression d’une originalité toujours réitérée. Chaque pièce porte en elle l’unicité et la griffe de son auteur. 
Le support est pluriel : cartons, papiers-peints, feuilles de boucher, nappes de bistrots, papiers à musique et partition, grands formats de luxe estampillés ou encore chiffonnés de Chine ou du Japon. Les effets témoignent de fulgurances naturelles et d’une étonnante lumière.
Rue Veydt 15 à 1060 Bruxelles // Les mardis et mercredis de 14h à 18h // Les jeudis, vendredis, samedis de 11h à 19h // www.prvbgallery.com