Mis à jour le 28 mai 2021

Pink Lady & Tree3 Gin : le cocktail de l’été !

Par Shana Devleschoudere
Partager sur

Et si cet été, on voyait la vie en rose ! Pour y arriver, on vous donne la recette du Lady Pink, un cocktail léger et tout en fraicheur qui se marie à merveille avec le Tree3 London Dry Gin, nouveau venu dans l’immense galaxie des gins de qualité.

On doit le Tree3 London Dry Gin à François et Raphael van Derton, deux jeunes entrepreneurs passionnés de gin, fondateur de Gin in the Box, une box mensuelle faite pour découvrir des gins rares et exclusifs (on vous en parlait en détail ici)

Alors, de fil en aiguille, à force de partager d’excellents gins, il fallait bien que ça arrive : les cousins ont eu envie d’avoir le leur ! Etait-ce inévitable ? “Inévitable, je ne sais pas, commence François van Derton, mais on en avait envie, c’est sûr. En fait, c’est surtout l’aventure humaine qui nous a poussé à la concrétiser. En effet, nous avons créé une nouvelle société et on s’est associé avec Philippe Defleur, le maître distillateur de l’une des plus vielles distilleries de Belgique (Radermacher, ndlr).”

© DR

 Trois ans ont été nécessaires à l’élaboration de la recette. “Ce que l’on voit sur le marché depuis un certain temps ce sont des gins aromatisés et infusés. On y perd parfois le goût du gin, à savoir : la baie de genévrier. Nous voulions donc un gin qui retourne aux sources du gin et qui en même temps soit accessible à tous. Nous voulions toucher les purs amateurs de gin et ceux qui aiment le gin en gintonic plus sucré ou en cocktail.” explique François van Derton. Un gin back to basics, en quelques sortes. Un London Dry Gin (une appellation quasiment devenue désuète) dans la plus pure tradition anglaise. 

Les ingréidients qui composent le Tree3 Gin sont tous certifiés bio © DR

Mais alors, comment trouve-t-il si bien sa place dans un cocktail comme le Pink Lady ? Distillé à partir de racines certifiées bios assez spécifiques comme la réglisse, la guimauve, l’angélique et la chicorée ainsi qu’une base de botaniques plus classiques comme l’anis étoilé, le sureau, le fenouil, la coriandre, la verveine, citronnée, des écorces de citron et d’orange, on lui découvre à la dégustation des notes de réglisse, angélique et chicorée. En bouche, c’est un gin très doux et très fin. Mais ce qui fait la différence et la force de son association avec le sirop de grenadine du Pink Lady, ce sont ces touches de guimauves qui se complètent à merveille, avant que le jus de citron ne vienne donner une touche d’acidité subtile et de fraicheur à toute cette douceur.  

© DR

“Le Pink Lady est l’un de nos coups de coeurs, raconte François van Derton, car il est très facile à faire chez soi. Les ingrédients sont presque toujours à la cuisine : c’est un cocktail très frais qui plait à un maximum de monde et dans lequel on peut avoir des variantes très simples : remplacez le sirop de grenadine par un sirop de violette et vous avez un nouveau cocktail !”


La recette – Pink Lady

© Shutterstock.com

Ingrédients : 

– 6cl de Tree3 Gin

– 3cl de sirop de grenadine (ou de violette, c’est tout aussi bon)

– 3cl de jus de citron

– 20cl de Tonic classique

Préparation :

Dans un shaker, versez des glaçons, le gin, le sirop de grenadine ou de violette, et le jus de citron.

Shakez pendant 35 secondes. Ensuite, versez le tout dans un verre déjà rafraîchi à l’aide de glaçons, et ajoutez-y le tonic et une cerise ou bien une rondelle de citron en décoration.


Tree3 London Dry Gin
Racine Spirit
www.gininthebox.com et dans différents cavistes
42€ la bouteille de 50 cl.

Article écrit par Martin Boonen, paru sur Eventail.be. Retrouvez d’autres articles sur la gastronomie et l’œnologie, mais aussi l’actualité du gotha, de la culture, du marché de l’art, de la mode et de la santé, de la déco et du patrimoine sur www.eventail.be.