Publié le 11 juin 2021

Le Spa Waux-Hall Club, quand qualité rime avec convivialité…

Par Shana Devleschoudere
Partager sur

Le jeudi 24 juin, pour la première fois, la revue LOBBY va organiser un forum en Wallonie. Ce sera l’occasion pour les Bruxellois de découvrir le Domaine du Chant d’Éole qui fait partie de ces nouveaux fleurons au sud du pays. D’autres endroits renommés, comme le B19 Liège-Bocholtz ou le Cercle de Wallonie à Namur, réunissent les « Wallons Connus ». Par contre, moins connu est le Spa Waux-Hall Club. Quoi que son nom indique, il n’est pas relié à cet endroit. Plus qu’un cercle d’affaires, il s’agit d’un club au sens anglo-saxon du terme. Un espace de convivialité comme il n’en existe qu’en Wallonie…
S’il est une ville wallonne qui est connue à travers le monde, ce n’est pas Liège ou Charleroi mais bien Spa. Ce mot est même entré dans le langage courant de toutes celles et tous ceux qui recherchent un espace de bien-être sur cette terre. Déjà au XVIIIème siècle, la cité spadoise était une destination de villégiature thermale pour toute l’aristocratie européenne. Il faut dire que le séjour du Tsar Pierre le Grand en 1717 avait marqué tous les esprits. C’est aussi à Spa que fut érigé le premier casino de l’ère moderne. Le très célèbre Casanova, quant à lui, décrivit la station comme « cet enclos où toutes les nations d’Europe accourent une fois l’an, en été, pour y faire mille folies ». Au XIXème siècle, l’épouse de Léopold II, la Reine Marie-Henriette, y installa, elle aussi, ses quartiers d’été pendant de très nombreuses années. Aujourd’hui, le seul vestige de cet âge d’or de Spa est le Waux-Hall. Ce superbe bâtiment (né au XVIIIème siècle) est en cours de rénovation.
Pourtant, le Spa Waux-Hall Club n’est pas situé dans l’immeuble éponyme. Créé dans la cité thermale le 30 juin 2005, il est une « association qui a pour but de constituer un centre de réunions amicales, intellectuelles, scientifiques, économiques, artistiques et littéraires ». Il règne dans ce cénacle un parfum de rareté tant par le choix de ses invités que par le nombre de ses événements, que ceux-ci soient organisés en Wallonie, en Belgique ou à l’étranger. Au jour d’aujourd’hui, il y a 245 membres, hommes et femmes, entrepreneurs, patrons, directeurs, auxquels s’ajoutent quelques représentants des professions libérales, professeurs d’université, artistes, journalistes et sportifs de renom. N’en déduisez pas que l’atmosphère est élitiste. « Lors de chaque événement, précise Etienne Proesmans, cofondateur du club, nous portons la volonté de convivialité au plus haut niveau ». Bref, que vous soyez wallon ou bruxellois, si vous portez les bonnes valeurs, vous pourrez accéder au Spa Waux-Hall Club. Il ne tient qu’à vous…

Newsletter de Lobby du vendredi 11 juin 2021, Rédigée par Paul Grosjean, Rédacteur en Chef de Lobby.