Mis à jour le 5 mai 2021

Marie Siska Forever

Par Shana Devleschoudere
Partager sur
© Marie Siska

© Marie Siska

Après l’année Covid que nous avons tous endurée, Zoute Paper s’est entretenu avec Stefan Dossche, manager de l’iconique enseigne Marie Siska

Marie Siska, Knokke-le-Zoute.

ZOUTE PAPER  : Comment avez-vous vécu cette année 2020 ?

Stefan Dossche : De manière très intense. Avec une réelle incertitude lors du premier lockdown, puis ensuite, avec des ajustements successifs. Mais nous en avons également tiré des leçons et cela nous a permis de faire de nombreux travaux.

ZOUTE PAPER  : Comment envisagez-vous 2021 ?

Stefan Dossche : Comme tout le monde je pense. En espérant pouvoir revenir à une vie normale le plus rapidement possible…

Les fameuses gaufres by Marie Siska. Une très bonne raison de se réjouir du déconfinement !

ZOUTE PAPER  : Avez-vous de nouveaux projets ?

Stefan Dossche : Oui, nous avons placé un nouveau cadre au Rollermountain, le Jules Verne a été sécurisé et nous avons relooké la pergola et le bar. À noter également que le tournoi de minigolf River Woods aura bien lieu, les 7 & 8 août prochains.

ZOUTE PAPER  : Le Comte Léopold Lippens est également décédé entre-temps. Qu’avez-vous ressenti ?

Stefan Dossche : Personnellement, ce fut un coup beaucoup plus dur que le Corona. C’était mon Bourgmestre, mon voisin, mon ami et surtout mon ange gardien. Habituellement, quand je promenais mon chien le matin, on se saluait ou on bavardait. Il a beaucoup fait pour Marie Siska au fil des ans. Il voulait éviter à tout prix qu’on cède notre terrain à des promoteurs. Ce en quoi j’étais 100% d’accord avec lui. Il avait un jour écrit dans notre livre d’or “Le Zoute ne serait pas le Zoute sans Marie Siska” et je peux maintenant vous dire que le Zoute ne sera plus jamais le même sans le Comte Léopold Lippens…

ZOUTE PAPER  : Êtes-vous en train de dire que le nouveau Bourgmestre ne pourra pas gérer l’héritage du Comte Lippens ?

Stefan Dossche : Non, pas du tout. M. De Groote est un homme intelligent qui se tenait aux côtés du Bourgmestre depuis des années et il a bien l’intention de poursuivre sur la lancée actuelle. Mais le visionnaire charismatique et flamboyant qu’était le Comte Lippens, cet homme qui a imposé le respect, et qui a été le premier à mettre une commune en lockdown, sans prendre de pincettes, est parti…

ZOUTE PAPER  : Comment voyez-vous le futur ?

Stefan Dossche : De manière très positive. Nous continuons notre entreprise familiale plus motivés que jamais. Nous avons énormément manqué à nos clients et nous veillerons à ce que le Comte Lippens puisse être fier de son Knokke-Heist pour lequel il s’est battu jusqu’à sa mort. De nombreux projets sont par ailleurs en cours dans la Commune. Plus que jamais, nous restons le jardin de la mer du Nord !

Marie Siska, institution Knokkoise depuis 1919.