Mis à jour le 27 octobre 2022

Quand la voiture devient objet de désir et d’émotion…

Par Shana Devleschoudere
Partager sur

Rarement un « objet » aura suscité autant de passions. Né de notre désir de conquérir le monde par la route, cette espèce aujourd’hui robotisée, qui réagit et obéit au doigt et à l’œil, nous offre une sensation enivrante dont nous sommes tous devenus dépendants. « Tout voyage en voiture est d’abord un voyage à l’intérieur de soi » écrivait Octave Mirbeau en 1907. L’auteur percevait déjà en l’automobile une drogue dont il devient impossible de se passer après en avoir goûté l’ivresse de la vitesse et la puissance qu’elle confère.

La petite Citroën Ami, le quadricycle électrique qui se conduit… sans permis !

Car, que l’on soit au volant d’une voiture classique ou d’un bolide exceptionnel, qu’on aime son côté technique ou son intérieur cosy, chacun nourrit une relation particulière avec son cocon protecteur. Extension de notre personnalité, l’automobile est aussi le reflet de notre époque. Aujourd’hui, la façon dont nous percevons la voiture a changé et il n’est plus rare qu’un (très) jeune possède son propre moyen de déplacement. Pour exemple, la Citroën Ami, un quadricycle électrique motorisé, qui se conduit sans permis ! On est donc bien loin de la « voiture de papa » qui a vu le jour en 1885. En effet, en 130 ans, la voiture est passée de technologie expérimentale à objet omniprésent et essentiel dans la vie de chacun. On compterait aujourd’hui 1,42 milliards d’autos dans le monde, à essence, à diesel, à hydrogène, hybride, électrique et même… volante !

Avec des ailes pliantes sur les flancs du véhicule, ainsi qu’un aileron arrière gigantesque, cet engin se conduit comme une « simple » voiture mais peut… voler !

De nos jours également, la customisation de sa voiture est à la mode. De Jeff Koons, qui a fait d’une BMW une véritable œuvre d’art, aux goûts plus douteux de certaines stars qui les personnalisent à leur image, on ne sait plus où donner de la tête. Car, quand le style devient un élément comparatif, il compte autant que les chevaux sous le capot. La voiture passe alors
de machine utilitaire à objet de désir. On les collectionne, on participe à des rallyes, on se retrouve entre passionnés.

Customisée par l’artiste Jeff Koons, la BMW The 8 s’est offert une petite mise en beauté pour le moins exceptionnelle.

La voiture permet aussi les voyages et les découvertes. Et, dans ce numéro, nous vous emmenons sur des parcours de golf insolites. Non pas pour leur difficulté de jeu, ni même pour leurs paysages époustouflants, mais bien pour les œuvres d’art qui jalonnent leurs fairways ! Une balade au vert qui ne peut faire que du bien… Alors poursuivons ensemble cet amour de la conduite et continuons à trouver du plaisir dans cet espace qui nous donne la liberté d’aller et de venir.

Des oeuvres d’art insolites sur des parcours de golf : quand l’art rencontre le golf, au fil des itinéraires routiers…